Des sondages archéologiques sur le parking Notre-Dame

À partir du 8 janvier, le stationnement sera perturbé sur le parking le temps d'une phase d'étude.

Dans cette page

Dernière mise à jour : 18/12/2017

Catégorie(s) : Travaux/urbanisme

La Ville mène actuellement une réflexion sur la rénovation du parking Notre-Dame à Cherbourg-Octeville, doté d’une centaine de places.

Avant la phase de réhabilitation du parking, un diagnostic des besoins et une recherche des contraintes a été prescrit par la Préfecture de Région en juillet dernier pour déterminer les possibilités d’intervention pendant les futurs travaux et le niveau d’aménagement.

« Il s’agit d’un espace assez complexe, avec des accès incontournables desservant des commerces pour les livraisons notamment, et des espaces privés », explique Hervé Burnouf, adjoint à la voirie et à la gestion du domaine public et du stationnement. « Il s’agit également d’une zone historique, puisque se situent ici des vestiges antiques et médiévaux, du château notamment ». Des sondages archéologiques sont ainsi indispensables sur des parties non fouillées jusqu’alors. 

Du 8 au 18 janvier, des opérations de géo-référencement seront menées par l’entreprise Geosat pour les réseaux et par l’Institut national de recherche archéologique préventive (INRAP) pour les vestiges archéologiques. Le stationnement sera interdit successivement sur les deux zones de sondage ainsi que dans la rue Notre-Dame. « Pour les abonnés, des places peuvent être réservées au parking Gambetta-Fontaine », précise Hervé Burnouf (renseignements au 02 33 78 19 50).

À compter du 25 février débutera une phase de diagnostic archéologique réalisé par l’INRAP, pour une durée d'un mois environ. Le résultat de ce diagnostic déterminera la finalité du projet.

Stationnement perturbé sur le parking à partir du 8 janvier