Cherbourg-en-Cotentin prépare l’école de demain

Dans cette page

Dernière mise à jour : 31/12/2021

Catégorie(s) : Education

Catégorie(s) :

La Ville de Cherbourg-en-Cotentin est propriétaire de 41bâtiments à vocation scolaire (maternelles, élémentaires ou groupes scolaires). Issu des conclusions du forum participatif « Cogitons ensemble » qui s’est tenu en novembre 2019, le schéma directeur des écoles publiques (SDEP), a pour ambition de préparer l’école de demain : des écoles plus modernes qui intègrent les nouveaux outils pédagogiques et s’ouvrent sur le monde. Afin d’y parvenir, un diagnostic complet du patrimoine a été réalisé et a permis d’établir un calendrier pluriannuel de travaux qui se développeront sur 3 mandats pour un budget total estimé à 125 millions d’euros.

 

En 2017, un diagnostic de l’état patrimonial des écoles de la Ville a été mené. Il est apparu nécessaire, au vu des disparités dans l’état technique des bâtiments et dans leur capacité d’accueil par rapport à l’évolution de la population et des densités urbaines, de procéder à une reconfiguration et à une modernisation des écoles afin de répondre aux enjeux de l’ « école de demain ». 

 

« Le schéma directeur des écoles publiques (SDEP) est un programme ambitieux de rénovation des écoles, destiné à offrir un meilleur cadre éducatif aux enfants ainsi qu'aux enseignants et aux animateurs », indique Dominique Hébert, adjoint à l’éducation. « Il contribue à leur donner les outils de la réussite tout en ouvrant les écoles sur le monde qui les entoure », précise-t-il.

 

Construire l’école de demain

L’enjeu du SDEP est avant tout, par le biais de la reconfiguration et la modernisation des écoles, de contribuer à construire l’« école de demain ». Les locaux et l’organisation spatiale des écoles seront en effet repensés pour offrir un cadre éducatif favorisant le développement de l’enfant. Cela consiste à :

  • Créer des classes et des écoles à taille humaine : pas plus de 16 classes par écoles et 24 élèves par classes
  • Des espaces plus lumineux, agréables à vivre avec des matériaux respectueux de l’environnement
  • Sortir du modèle de la classe comme modèle unique pour au contraire décloisonner les classes et proposer des cours ou des activités en petits groupes en fonction des besoins de l’enfant, et ainsi favoriser sa réussite
  • Créer des espaces favorisant l’échange et le vivre ensemble.

 

La réflexion sera co-construite, tout au long des projets de reconfigurations et de modernisation des différentes écoles, avec l'inspection académique, les enseignants, les animateurs, les parents et les enfants.

 

Des projets et des rénovations sur le mandat 2020-2026

 

Durant le mandat 2020-2026, plus de 39 millions d’euros, vont être investis dans la rénovation, la reconstruction du patrimoine scolaire.

« Ce vaste plan d’investissement est indispensable pour construire l’école de demain, et ainsi viser l’excellence dans la qualité d’accueil des enfants, pendant et autour du temps scolaire », informe Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin.

 

Le SDEP en chiffres sur les 3 mandats 

  • 125 M€ TTC dont 39 M€ TTC sur le mandat 2020-2026.
  • 7 nouvelles écoles en 18 ans (soit 3 mandats municipaux).
  • 28 rénovations et / ou extensions d’école et/ou constructions de restaurants scolaires.
  • Augmentation du budget à hauteur de 1,5 million d’euros par an pour l’entretien général.
  • Ouverture d’une cuisine centrale au sein de l’espace René Lebas

 

Reconfigurations et rénovations prioritaires : Groupes scolaires Veil et Doisneau

 

De l’avenue de Paris au quartier des Bassins en passant par la rue du Val-de-Saire, cette partie de la ville est sujette aux inondations par submersions marine, fluviale et infiltration souterraine. Avec la montée prévisible du niveau de la mer d’environ 24 cm à l’horizon 2100, des travaux règlementaires de préservation doivent être réalisés, afin de réduire la vulnérabilité des groupes scolaires Simone Veil et Robert Doisneau.

 

  • Groupe Scolaire Veil :

Des travaux devront être réalisés sur l’ensemble du site pour réduire sa vulnérabilité, vis-à-vis du risque de submersion marine.

L’enjeu architectural et urbain de ce projet de rénovation est fort. Il sera ainsi pensé à l’échelle du quartier et aura une réelle identité architecturale. Une attention particulière sera portée au niveau des traitements de façades.Ce projet devra être exemplaire en matière de développement durable.

Le principe général consisterait à repositionner les entrées de l’école (maternelle et élémentaire) au niveau de l’entrée historique (au niveau de « l’ancien logement »).

Les espaces seront regroupés par type d’usage. La cour sera re-délimitée en conséquence. Les espaces scolaires seront reconfigurés et réaménagés pour une fonctionnalité optimale et un meilleur confort d’usage. Ils devraient occuper environ 2.550 m² utiles.

Les espaces sensibles (dortoirs et classes maternelles, voire les classes élémentaires), seront positionnés en étage.

La Ville fera appel à une maîtrise déléguée pour ce projet. Un concours d’architectes sera lancé pour concevoir et réaliser ces projets.

À terme, le groupe scolaire comptera 3 classes en maternelle (environ 60 élèves) et 6 classes en élémentaire (environ 110 élèves).

  • Groupe scolaire Doisneau :

Le groupe scolaire Doisneau est exposé à un risque de submersion marine et de chute de blocs. La reconstruction d’une école, au droit du parking public voisin, avec un accès hors d’eau, dans le prolongement du bâtiment situé le long de la montée des résistants, qui serait, pour sa part, réhabilité, permettrait de reconstruire le groupe scolaire et de réduire sa vulnérabilité.

Le projet représenterait environ 1.830 m² utiles.

 

Trois bâtiments représentant environ 750 m² seront conservés et rénovés :

  • le bâtiment « IME » (appelé UEE aujourd’hui) donnant sur l’avenue de Paris,
  • les deux bâtiments donnant sur la montée des Résistants (école élémentaire et bureaux)

 

Le bâtiment de type « Pailleron » (cantine, périscolaire et bureaux) et le bâtiment « Coccinelles » (école maternelles) seront désamiantés et démolis.

Un nouveau bâtiment d’environ 1.080 m² utiles sera construit au droit du parking public voisin, qui bénéficie d’un accès hors d’eau, dans le prolongement du bâtiment situé le long de la montée des Résistants.

La cour sera complètement réaménagée, perméabilisée au maximum et replantée. De nouveaux jeux seront installés pour les enfants.

Le groupe scolaire comptera 2 classes en maternelle (60 élèves), dont une section autiste, 3 classes en élémentaire (environ 65 élèves), et une Unité d’enseignement externalisée (9 à 12 élèves).

Calendrier prévisionnel

  • 2021 : diagnostics sur les sites Veil et Doisneau
  • Printemps 2022 : lancement des concours de maîtrises d’œuvre externe
  • Septembre 2022 : notification des maîtrises d’œuvre externe
  • Fin 2022 : dépôt des Permis de construire sur les sites Veil et Doisneau
  • Mai 2023 : consultation des entreprises de travaux
  • Novembre 2023 : Début des travaux
  • Septembre 2025 : livraison des 2 écoles 
  • Groupe scolaire Veil : 9 200 000 € TTC.
  • Groupe scolaire Doisneau : 5 450 000 € TTC.

 

Ces travaux compléteront les ouvrages d’art réalisés il y a quelques années afin de limiter les inondations fluviales : aménagement d’une dérivation sous l’avenue Carnot, régulation hydraulique automatique du bas-Trottebec (pompage de 11 m3 par seconde), aménagement des berges de la Divette le long de l’avenue de Paris notamment.

 

  • Réaménagement de l'ancien collège Charcot

Le temps des travaux dans leur école, il est envisagé d’accueillir les élèves du groupe scolaire Simone Veil, dans l’ancien collège Charcot situé rue Noël. Après les nécessaires démarches liées aux études préalables et aux marchés publics, les travaux de rafraîchissement et d’adaptation du collège devraient débuter fin 2022 pour un accueil des élèves à la rentrée de septembre 2023.

Calendrier prévisionnel :

  • 2022 : définition de programmes détaillés de travaux
  • Fin 2022 – juin 2023 : travaux dans l’ancien collège Charcot

Budget : 475 000 € TTC

 

  • Groupe scolaire François Mitterand

Situé 26 rue des Couplets à Equeurdreville-Hainneville, il se compose d’une école maternelle, d’une école élémentaire et d’un restaurant scolaire. Ce bâtiment de 2665 m², construit dans les années 80, présente une architecture très atypique avec de nombreux pans de toiture et parties vitrées en triangle, qui complexifie sa rénovation. L’ampleur des travaux à réaliser nécessite de les programmer sur plusieurs périodes afin, notamment, de ne pas perturber les élèves et les enseignants.

Calendrier prévisionnel :

Travaux à l’été 2022 :

  • Rénovation de la zone 1 : isolation par l’extérieur, remplacement des menuiseries, suppression des pans de toits trop bas.
  • Rénovation de la zone 2 : isolation par l’intérieur avec réduction du volume à chauffer et le remplacement des menuiseries.
  • Installation d’une ventilation performante (double flux) pour l’ensemble du bâtiment.

Travaux à l’été 2023 :

  • Rénovation de la zone 3 : isolation par l’extérieur, remplacement des menuiseries et reprise des toitures terrasses.
  • Rénovation de la zone 4 : isolation par l’intérieur et remplacement des menuiseries.
  • Remplacement du système de chauffage, mise en place d’une pompe à chaleur air/eau couplée à une chaudière à gaz, pour l’ensemble du bâtiment.

Travaux à l’été 2024 :

  • Rénovation de la zone 5 : isolation par l’intérieur et remplacement des menuiseries.
  • Installation de panneaux photovoltaïques sur la toiture côté maternelle (autoconsommation et revente d’électricité).

L’estimation de la diminution de consommation d’énergie primaire après réalisation de l’ensemble des travaux sera de 96%. Le groupe scolaire atteindra le niveau BBC rénovation et le palier 3 du décret tertiaire.

Durant ces travaux l’ensemble des travaux d’accessibilité à intérieur du bâti seront réalisés (rénovation des blocs sanitaires côté maternelles, remplacement de l’élévateur côté élémentaires et mise en place d’une signalétique)

Une étude acoustique sera réalisée afin d’améliorer le confort des usagers sur les salles de restaurations, motricité et péri scolaire.

Budget de l’opération : 2 775 000 € TTC

 

  • École élémentaire Hameau Noblet :

Implantée au cœur du quartier des Provinces à Cherbourg-Octeville, l’école accueille environ 130 élèves. Ce bâtiment de 1507 m² a été construit dans les années 70 et comporte 3 étages.

La Ville doit engager un programme de travaux de mise aux normes et de rénovations pour se conformer aux nouvelles exigences de la loi relative à l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Par ailleurs, de gros travaux d’isolation, ventilation, chauffage et sécurité incendie doivent être engagés.

Les travaux prévus sont les suivants :

  • Travaux énergétiques : changement des menuiseries, isolation du plancher de la sous-face du préau, mise en œuvre d’une ventilation double flux, pose de thermostat sur les radiateurs.
  • Mise en accessibilité du bâti intérieur : mise en place d’un ascenseur, de sanitaires PMR à chaque étage, suppression des obstacles et mise en place de la signalétique.
  • Mise en conformité vis à vis de la réglementation incendie : mise en place de cloison coupe-feu dans les couloirs.
  • Mise en place d’un éclairage à LED dans l’ensemble du bâtiment, avec détection dans l’ensemble des circulations.
  • Rénovation des peintures et des sols dans l’ensemble du bâtiment.

Les travaux seront réalisés pendant les vacances scolaires à compter des vacances de la Toussaint 2021.

Calendrier prévisionnel de l’ensemble des travaux :

  • Vacances de la Toussaint 2021 : Travaux d’isolation du préau
  • Eté 2022 : Menuiseries, ventilation, régularisation du chauffage.
  • Eté 2023 : Cloisonnement, faux-plafonds, éclairages, ascenseur.
  • Eté 2024 : Fin des travaux d’embellissement : ensemble des peintures et des sols

Budget de l’opération : 1 418 256 € TTC.

 

D’autres travaux de rénovations

  • Rénovations en cours :

Des rénovations thermiques et de mise en accessibilité sont déjà engagées et en phase de finalisation dans les écoles élémentaire Hameau Baquesne et maternelle Les Tournesols (Cherbourg-Octeville). Budget de ces rénovations : 704 000 € TTC.

 

  • Rénovations à venir (date de livraison des travaux) :

Le programme pluriannuel de rénovations prévoit :

  • 2022/2025 : école élémentaire Henri Menut (La Glacerie),
  • 2021 et 2025/2028 : groupe scolaire Asselin/Dujardin (Cherbourg-Octeville),
  • 2027/2030 : groupe scolaire Jean Jaurès (Cherbourg-Octeville),
  • 2027/2030 : classes maternelles Ferdinand Buisson (Tourlaville),
  • 2027/2031 : classes élémentaires Émile Zola (Tourlaville),
  • 2022 et 2030/2032 : groupe scolaire La Polle (Cherbourg-Octeville).

Budget global : 5 417 000 €

 

  • Constructions à venir :

Deux nouveaux restaurants scolaires seront ouverts :

  • 2024 : école Hameau Noblet (Cherbourg-Octeville).
  • 2026 : groupe scolaire Léon Blum (Equeurdreville-Hainneville).

Budget global : 1 545 000 €.

 

La démolition/reconstruction de l’école élémentaire Jean Goubert (Equeurdreville-Hainneville) est également programmée, avec des études débutant en 2024 et une prévision d’ouverture à l’horizon 2029 pour un budget de 9 000 000 €.

 

  • Travaux terminés :

 

La dernière phase des travaux de l’école neuve Marie Ravenel a été terminée en 2021