La stérilisation des œufs de goélands argentés débute en mai

Dans cette page

Dernière mise à jour : 11/05/2021

Catégorie(s) : Cadre de vie

Catégorie(s) :

La Ville de Cherbourg-en-Cotentin lance une opération visant à limiter les nuisances des goélands argentés en ville. Pour permettre une action efficace, les habitants des quartiers du Val de Saire et du centre-ville de la commune déléguée de Cherbourg-Octeville sont invités à signaler les nids présents sur leur toit dès maintenant. L’objectif est la stérilisation des œufs de goélands.

 

Signaler les nids avant le 12 mai

La Ville a obtenu l’accord des services de l’État pour stériliser les œufs des goélands argentés, et seulement eux. Ainsi, les goélands bruns et marins seront comptabilisés mais il n’y aura pas d’intervention.

Un prestataire spécialisé, Alti-Via, interviendra dans les quartiers du centre-ville et du Val de Saire de Cherbourg-Octeville qui regroupent la plus forte densité de nids. La Ville a souhaité la pulvérisation d’un produit biologique sur chaque œuf.

L’objectif est d’empêcher l’œuf d’éclore tout en le laissant intact afin que la femelle ne ponde pas de nouveau. Face à l’échec récurrent de la ponte, elle sera incitée ainsi à déplacer son nid. Deux campagnes seront effectuées. La première débutera le 17 mai.

Afin de recenser au mieux les nids de goélands, la Ville invite les habitants des quartiers concernés à signaler, avant le 12 mai, toute présence de nids à leur domicile à l’équipe d’hygiène de Cherbourg-en-Cotentin, en renvoyant le formulaire téléchargeable ci-dessous ou en le remplissant directement à l’accueil de l’Hôtel de Ville. La demande doit être faite obligatoirement par les propriétaires du bien concerné ou par leur syndic.

 

« L’objectif de cette opération n’est pas d’éradiquer les goélands. Nous souhaitons plutôt qu’ils retrouvent la mer qui est leur espace naturel. La stérilisation de leurs œufs est un moyen efficace pour réduire les nuisances liées à la présence des oisillons au nid durant l’été (cris, comportement agressif) mais n’empêche pas la nidification », explique Pierre-François Lejeune, adjoint à la sécurité et à la tranquillité publique.

 

Des gestes simples pour éviter la prolifération

 

En complément à cette opération, la Ville de Cherbourg-en-Cotentin rappelle que d’autres gestes simples et citoyens, permettent de limiter la prolifération du goéland :

  • Respectez les horaires de sortie des poubelles 

Afin d’éviter qu’ils ne soient éventrés, les sacs ne doivent pas être sortis avant 18h30 et ce uniquement les jours de collecte. Il existe également des conteneurs enterrés pour déposer les sacs.

  • Ne nourrissez pas les animaux sauvages

Les animaux s’habituent rapidement dès qu’on leur donne à manger. Ils installent donc leur habitat à proximité du lieu où ils sont nourris et génèrent des nuisances (bruit, déjections, dégradations, etc.).

  • Maintenez vos toits, terrasses et cheminées propres

Les oiseaux utilisent les matériaux trouvés sur place pour fabriquer leur nid. Nettoyez vos toits et terrasses à la fin de l’hiver. Veillez à ne pas laisser se développer les fougères sur vos cheminées.

  • Protégez vos toits

Les oiseaux, notamment les goélands et les pigeons, reviennent souvent nicher sur les mêmes toits. N’hésitez pas à installer un filet sur votre toit ou des pics non mutilant autour de votre cheminée avant que les oiseaux ne refassent leur nid.

  • Ne détruisez ni les nids occupés ni les œufs de goélands

L’espèce étant protégée, toute atteinte à son encontre est interdite. De plus, les goélands peuvent pondre de nouveau s’ils perdent leurs œufs.

 

Contact : service hygiène de Cherbourg-en-Cotentin

02 33 08 26 63 ou gp-equipe.communale.d_hygiene@cherbourg.fr