Le trimaran Maserati multi 70 en escale

Dans cette page

Dernière mise à jour : 20/04/2021

Catégorie(s) : La mer

Catégorie(s) : Sports

Depuis le 11 avril, le trimaran Maserati emmené par l’équipage de Giovanni Soldini a posé ses bagages à port Chantereyne et en a fait son avant-poste dans sa quête de records. Ce “bateau laboratoire”, conçu entièrement en Italie, a choisi le port Chantereyne de Cherbourg-en-Cotentin pour son emplacement parfait au cœur de la Manche et sa qualité d'accueil.

 

« En escale pour cinq semaines, l’équipe internationale de Giovanni Soldini a plébiscité port Chantereyne pour son emplacement géographique, situé idéalement sur la route des grandes courses, et la qualité des conditions d’entraînement proposées », indique Muriel Jozeau-Marigné, adjointe aux ports de plaisance et sports nautiques.

 

 

Port Chantereyne, un avant-poste idéal

 

Habituellement fréquenté par les plaisanciers de loisirs, le port de Cherbourg-en-Cotentin est aussi une structure d’exception pour la voile de haut niveau. La venue du trimaran Maserati est l’occasion de confirmer la notoriété de port Chantereyne auprès des skippers professionnels.

 

Véritable formule 1 des mers, le trimaran Maserati Multi 70 a déjà battu deux nouveaux records un mois à peine après sa sortie de chantier : il a effectué Monaco – Porto Cervo (Sardaigne) en 7h 40 min et 44 secondes pour une distance de 195 milles et Monaco – Saint Tropez (48 milles) en 2h 25min et 44 secondes.

 

Plusieurs records en ligne de mire

 

Comme un avant-goût de la Rolex Fastnet Race dont l'arrivée cette année est prévue à Cherbourg-en-Cotentin en août, l’équipe du trimaran Maserati Multi 70 profite de l’emplacement du port Chantereyne pour se mettre au défi sur trois grands circuits :

  • Plymouth (EN) - La Rochelle
  • Cowes (EN) – Dinard
  • Fastnet original course

 

Pour sa première tentative, le skipper Giovanni Soldini a choisi le parcours Plymouth - La Rochelle. Le trimaran Maserati Multi 70 s’est élancé ce jeudi 15 avril depuis port Chantereyne. Son challenge était alors de battre le record de Phaedo de 2015, emmené par Llyod Thornburg et Brian Thompson, en parcourant les 329 milles qui sépare Plymouth de La Rochelle en moins de 14 heures 5 minutes et 20 secondes. C’est chose faite ! Ils gagnent plus de deux heures sur le précédent record en terminant la traversée en 12 heures 15 minutes et 21 secondes, soit une vitesse supérieure de deux nœuds à celle de Phaedo.