Les accueils de loisirs Francas de Cherbourg-en-Cotentin s'A’ere.

Dans cette page

Dernière mise à jour : 13/01/2021

Catégorie(s) : Petite enfance/enfance

Catégorie(s) : Jeunesse

Catégorie(s) : Cadre de vie

Catégorie(s) : Petite enfance/enfance,Jeunesse,Cadre de vie

Dominique Hébert signe la charte A'ere

Le mercredi 13 janvier, Dominique Hébert, maire-adjoint en charge de l’éducation, a signé la Charte nationale des centres A’ere du réseau des Francas. Les accueils de loisirs de Querqueville, La Glacerie et Cherbourg-Octeville rejoignent celui d’Equeurdreville-Hainneville, engagé depuis 2017 dans cette démarche de développement durable.

 

Les équipes de Francas, mais aussi les parents et les enfants souhaitent développer des activités relatives à l’environnement.

 

Si l’éducation au développement durable où les gestes éco-citoyens sont des notions désormais connues, elles n’en restent pas moins complexes et sensibles car elles nécessitent un changement de mentalité et de comportement et interrogent nos habitudes de vie sociale, de rapport à l’autre et à son environnement, souligne les animateurs des Francas.

 

Avec la signature de la Charte nationale des centres A’Ere, les Francas renforcent leur action d’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) au bénéfice des enfants de Cherbourg-en-Cotentin.

 

Un centre A’ere ?

 

Un Centre A’ere est un centre de loisirs éducatif dont l’équipe éducative s’engage dans la prise en compte progressive, volontaire et pérenne des questions de Développement durable et plus particulièrement d’environnement.

Sans devenir un centre spécialisé, le Centre A’ere :

  • inscrit ses aménagements et ses choix de gestion dans son projet éducatif, en interaction avec les parties prenantes (enfants, parents, équipes, élus,…), étant entendu que ce sont bien les adultes qui sont responsables des conséquences de leurs choix et de leurs actes vis-à-vis des générations futures ;
  • permet à chaque enfant comme à toutes les parties prenantes de comprendre, se situer et donc d’agir avec plaisir, sur deux défis majeurs pour la planète : celui de l’écologie et celui du développement durable ;
  • développe une éducation à l’environnement et au développement durable active et émancipatrice pour dépasser la seule éducation aux gestes.

 

En s’inscrivant dans la démarche globale et dans la Charte Centre A’ere nationale des Francas, les enfants deviennent également acteurs de deux des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies pour 2030 intitulés : l’éducation de qualité et villes et communautés durables.

 

 L’action d’éducation vise à améliorer les relations entre personne, groupes sociaux et environnement. Elle doit s’ajuster aux conditions sociales, économiques et écologiques des personnes et des structures auxquelles elle est destinée, précisent les animateurs des Francas.