Plateau piétonnier : les premières intentions du projet dévoilées

Dans cette page

Dernière mise à jour : 10/10/2022

Catégorie(s) : Commerces/économie

Catégorie(s) : Cadre de vie

Catégorie(s) :

Présence de l’eau, végétalisation, mise en valeur du patrimoine, mise en lumière…, les premières intentions du projet de rénovation du plateau piétonnier ont été dévoilées. Ce travail est le fruit d’une concertation avec les usagers des rues piétonnes qui a duré plus de trois mois.

Nous avons fait de sa rénovation une des priorités du mandat. Il s’agit ici de rendre les rues plus agréables, d’en faire un endroit où il fait bon vivre, où l’on a envie d’aller flâner et d’y faire ses courses. C’est aussi là l’enjeu de ce projet : améliorer l’attractivité des rues piétonnes pour soutenir la dynamique commerciale, indique Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin.

D’avril à juin, la Ville a invité la population, usagers, habitants et commerçants, à participer à des temps de concertation sur le projet. Les premières intentions présentées par le cabinet d’architectes paysagistes TN Plus (titulaire du marché) sont, en partie, le fruit de ces temps d’échanges.

L’avant-projet s’articule autour de trois grands axes :

  • la végétalisation des espaces,
  • une forte présence de l’eau,
  • une mise en lumières des rues.

L’eau, comme fil conducteur

Le plateau piétonnier se distingue par plusieurs typologies d’espaces : les passages/cours /impasses, les seuils, les rues et les places. C’est dans ce cadre que l’eau, élément identitaire de la ville, est envisagée comme fil conducteur rythmant les aménagements du plateau. La présence de l’eau se déclinera de différentes manières :

  • Une eau structurante grâce à un parcours mis en avant à travers un caniveau central à ciel ouvert rue du château.
  • Une eau esthétique et ludique avec des fontaines et des pièces d’eau sur les points centraux des places. L’eau magnifiera ainsi l’architecture à travers les reflets et les jeux de miroirs.
  • Une eau, support de biodiversité : les eaux seront récupérées par gravité et envoyées vers les plantations.

 

Matérialisation de la présence de l’eau à différents endroits du plateau piétonnier ©TN Plus

La végétalisation des rues piétonnes

Le deuxième élément marquant des futures rues piétonnes sera une présence végétale forte. Les entrées du plateau seront marquées par une présence végétale généreuse grâce à trois types de plantations. Pour les passages, une végétation basse sera implantée en pied de façade, des deux côtés quand cela est possible, d’un seul quand les traversées sont trop étroites. Pour les entrées des bosquets, des plantations généreuses marqueront chaque seuil. Sur les places, notamment la Place de Gaulle, des arbres seront plantés. La rue des Fossés et le carrefour de l’étoile ne seront pas plantés pour des questions d’usage et de pratique.

Matérialisation de la présence végétale sur la Place De Gaulle / ©TN Plus

La mise en lumière

Un soin particulier sera apporté à l’éclairage et à la mise en lumière. Le patrimoine pourra être valorisé à travers un éclairage uniforme. Des espaces pourront, à l’avenir accueillir des interventions lumineuses adaptées à des événements spécifiques au cours de l’année.

Globalement, l’éclairage permettra une image nocturne plus chaude et accueillante, mais en cohérence à la fois avec l’image du centre-ville historique, avec le confort des usagers et avec le respect de la lutte contre la pollution lumineuse.

Des appliques murales en quinconce seront apposées, mais avec un design plus moderne. L’éclairage sera adapté selon les besoins des usagers. Un contrôle de l’abaissement de la puissance permettra ainsi de passer d’une intensité d’éclairage maximale en début de soirée à un niveau plus faible en cœur de nuit.

 

Un revêtement de sol avec des matériaux harmonieux

En matière de revêtement au sol, un ensemble de pierres aux tonalités claires sera déployé (pierre calcaire d’aspect sablé et granit clair).

Cela permettra d’apporter de la luminosité au socle du plateau piétonnier en mettant en valeur le patrimoine, notamment les nombreuses façades hétérogènes du centre-ville. Ainsi, l’aspect sablé de la pierre est directement inspiré des pierres existantes visibles sur certaines façades historiques. L’ensemble des matériaux importés sera fait en privilégiant l’origine européenne.

 

Un processus d’indemnisation pour les commerçants

« Une commission d’indemnisation amiable des préjudices économiques sera mise en place pour les commerçants faisant face à des difficultés dans le cadre des travaux de rénovation du plateau piétonnier. Le périmètre de cette indemnisation est à l’étude », indique Sébastien Fagnen, adjoint en charge de l’économie locale, du commerce, de l’habitat, du logement et de l’action Cœur de Ville.

Comment ça marche ?

Le demandeur doit prouver que la baisse d’activité est en relation directe avec les travaux du projet.

  1. Il dépose un dossier de demande d’indemnisation.
  2. Ce dossier est ensuite étudié par une commission
  3. Si le dossier est validé par la commission, il passe en Conseil municipal.

Éléments à fournir pour l’étude du dossier :

  • Demande via un dossier avec validation par votre expert-comptable.
  • Pièces justificatives de la perte effective de chiffre d’affaire : bilans, comptes de résultat sur 3 ans, etc. Pour tout commerçant nouvellement installé, une étude de son prévisionnel et de ses chiffres seront pris en compte. Constat du préjudice (planning travaux, photos…)

Qui compose la commission ?

  • Présidence : Magistrat nommé par le Tribunal Administratif de Caen
  • Les élus de Cherbourg-en-Cotentin en charge du projet.
  • Les Présidents des Chambres consulaires
  • Expert-comptable