Pôle petite enfance : un guichet unique pour les familles

Dans cette page

Dernière mise à jour : 12/04/2021

Catégorie(s) : Petite enfance/enfance

Catégorie(s) : Petite enfance/enfance

pôle petite enfance

Après un arrêt dû à un imprévu, aux intempéries et la crise sanitaire, le chantier du futur Pôle petite enfance Agnès Varda a repris en février dernier. Les travaux suivent désormais leur cours pour une livraison à la fin de cette année. Situé sur le quartier des Bassins, au centre de Cherbourg-en-Cotentin, le futur Pôle Agnès Varda qui regroupera de nombreux services sera un élément phare de la politique petite enfance.

 

Le Pôle Petite enfance a effet vocation à devenir un élément essentiel de la politique de la petite enfance avec de nombreux services rassemblés dans un seul bâtiment :

  • le multi-accueil Levallois de trente places,
  • la halte-garderie de la rue Paul-Talluau de quinze places,
  • la crèche familiale de 137 places
  • et les deux antennes du relais des assistantes maternelles Levavasseur et Talluau.

 

Nous voulons l’étoffer d’un guichet unique pour simplifier les démarches des parents au quotidien (permanences de la PMI, point d’accès CAF) mais aussi l’équiper de services comme une ludothèque, un lieu d’accueil Enfant-parent. La nouvelle structure permettra aussi de mutualiser les moyens, », explique Nadège Plaineau, maire-adjointe à la Petite enfance. 

 

Pour la joie des petits, le bâtiment sera également doté de deux cours en herbe et sol souple avec des jeux. Les locaux seront thermiquement performants et accessibles aux PMR (personnes à mobilité réduite).

La création de la voie nouvelle (qui sera baptisée ultérieurement) permettra de rejoindre l’accès du bâtiment du multi-accueil sans création de rampe.

Accès accueil général : Il se fera avenue Carnot. La conception des espaces publics devant le bâtiment d’accueil général, celle du futur jardin japonisant au sud, d’un autre jardin à l’est et celle de l’ensemble de l’avenue Carnot sont étroitement liées. Et c’est l’architecte Serge Renaudie, architecte coordonnateur de la ZAC des Bassins, qui sera chargé de cet aménagement.

Le public disposera de 16 places de stationnements (dont 5 places de dépose rapide et une place PMR) le long de la rue Florence Artaud. Dans la cour de service, 6 places voitures et 8 places de vélos sont destinées au personnel.

 

« Ce bâtiment s'intègre initialement dans le projet de renouvellement urbain du quartier des Bassins lancé par la Ville. Sa centralité lui permettra cependant de rayonner sur tout le territoire » souligne le maire Benoît Arrivé « il s’ouvrira clairement sur l’espace public face au canal et au futur jardin japonais ».

 

La livraison prévue en fin d’année

 

Entamé en 2019 le chantier a subi plusieurs retards dus à des problèmes de sous-sol de sorte que le chantier a repris en février 2021 pour des travaux sur la charpente qui sont à ce jour terminés. Restera le second œuvre (menuisiers, électriciens, plaquistes…) pour les bâtiments du multi-accueil et celui de l’accueil général.

Le coût global de l’opération est de 4,76 M€ HT dont 2,8 M€ HT de subventions attendus de la part de la Caf, du Département, de la DETR (Dotation d'Équipement des Territoires Ruraux) et de l’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). C’est l’architecte Catherine Fermand qui a été chargée de l’opération.