Presqu’île en fleurs met en avant la biodiversité

Dans cette page

Dernière mise à jour : 29/04/2022

Catégorie(s) : Culture/loisirs

Les 7 et 8 mai 2022, la Ville de Cherbourg-en-Cotentin organisera la 9e édition de Presqu’île en fleurs, dans le parc du château des Ravalet. Ce rendez-vous incontournable, ancré dans le paysage des événements botaniques nationaux, a été créé par la Ville en 2004. Après une pause forcée liée à la situation sanitaire, l’événement revient avec une quarantaine de pépiniéristes présents, des associations partenaires et des jardiniers municipaux. Thème de l’année 2022 : la biodiversité dans la ville. Jacqueline Vastel et Thierry Lamant sont les marraine et parrain de cette édition.

 

« Presqu’île en fleurs s’inscrit en référence dans le monde botanique national. Sa qualité vaut par le lieu, qui offre un cadre idyllique, la diversité des exposants et le savoir-faire de nos jardiniers municipaux, souligne Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin. Le parc des Ravalet est un parfait exemple de l’engagement de la Ville dans une gestion durable de ses espaces verts qui favorise la biodiversité et l’environnement. »

 

Biodiversité et gestion raisonnée des espaces publics

Chaque édition est l’occasion d’explorer un thème avec les associations partenaires. Cette année, Presqu’île en fleurs se placera sous le signe de la biodiversité. Une thématique que promeut au quotidien la Ville dans ses actions.

En 2002, la Ville fait le choix d’une gestion raisonnée de ses espaces publics : parcs et jardins, trottoirs, haies, pelouses, aires de jeux…

« C’est ce qui nous vaut 4 fleurs au concours des Villes & Villages fleuris, mais aussi les labels EcoJardin (juillet 2013), Jardin Remarquable (parcs Emmanuel Liais et château des Ravalet) ainsi que 1 libellule décernée par Natureparif  (2013) », précise Bertrand Lefranc.

Mais au-delà de ces récompenses nationales, prendre soin de la biodiversité est un travail de chaque instant que la Ville entend poursuivre et développer. La Ville de Cherbourg-en-Cotentin déploie de nombreuses actions en faveur de la préservation de l’environnement. Une stratégie qui s’applique dans tous les domaines. Fini l’utilisation des produits phytosanitaires et autres traitements chimiques qui polluent les sols, l’eau et sont nocifs pour la santé.

Les espaces publics sont gérés durablement :

  • désherbage manuel,
  • taille douce des grands arbres,
  • maintien des ronciers (refuges ou garde-manger des oiseaux),
  • éco pâturage (cheptel municipal de chèvres des fossés et moutons),
  • fauchage des prairies de l’intérieur vers l’extérieur (permet la fuite des animaux qui nichent à même le sol),
  • préservation des zones humides,
  • implantation de ruchers,
  • plantation de vivaces dans les massifs,
  • broyage des branches et arbres pour la fabrication de paillage et utilisation systématique dans les espaces verts,
  • récupération de l’eau de pluie et utilisation pour l’arrosage dans les serres municipales,
  • tonte en mulching,
  • réintroduction et sauvegarde d’espèces végétales locales,
  • développement des zones de respiration dans les quartiers à forte densité de population ...

 

Des producteurs de qualité et des associations investies

Cette année, près de 40 exposants attendent les visiteurs. Parmi eux, des nouveaux venus d’Espagne, de Belgique, du Maine-et-Loire, du Doubs, du Finistère et de la Manche. Ils proposeront aussi bien des plantes vivaces, que des plantes rares et d’exception, ainsi que des petits objets de décoration pour le jardin.

Une dizaine d’associations locales se mobilisent à chaque édition aux côtés de la Ville.

« Nous travaillons en étroite collaboration. Leur mobilisation est remarquable et permet d’offrir aux visiteurs des animations extrêmement riches et variées », explique Bertrand Lefranc, adjoint aux espaces verts et à l’environnement.

Installées dans la cour du château, elles proposent des animations autour de la biodiversité et présentent leurs activités. L’occasion de découvrir le métier d’apiculteur, de glaner des conseils de jardinage ou de s’intéresser à la problématique des plantes invasives.

Seront présentes : Au fil de l’eau, Val de Saire bonsaï, CPIE du Cotentin, Incroyables comestibles Cherbourg, Conservatoire d’espaces naturels de Normandie, la Manche Apicole, Art et jardins du Cotentin, CAUE de la Manche, Abeille noire de la Manche, Club de géologie du Cotentin, Cotentin côté jardin, la Cité des Plantes, Conservatoire botanique national de Brest, club Art et Bouquets d’Avranches.

 

Des animations pour tous

Autour de l’exposition-vente de plantes proposée par la quarantaine d’exposants, la Ville et les associations partenaires ont préparé un programme varié d’animations pour petits et grands : exposition, visites guidées, rencontres, ateliers…

Exposition La biodiversité à Cherbourg-en-Cotentin

À travers des photographies et des planches explicatives l’exposition, disséminée dans l’ensemble du parc, présente plus de 20 espèces (faune et flore) emblématiques du territoire : habitats, comportement et habitudes de vie des mammifères, des oiseaux et des libellules. Elle est réalisée en partenariat avec la Maison de l’éducation à l’environnement et au développement durable (MEEDD) et le Conservatoire Botanique National de Brest, avec lequel la Ville a signé une convention pour la réalisation d’un inventaire de la faune et de la flore de la Ville.

Labyrinthe végétal

Bastien Aillet, artiste plasticien, a mis son savoir-faire au service de Presqu’île en fleurs. Le public a découvert son travail, de nature éphémère, l’an dernier sur les plages de Collignon (mars) et Querqueville (juillet). Entre deux marées, il avait dessiné, sur le sable, un labyrinthe qui a séduit les promeneurs du jour. Ici, point de sable mais de l’herbe haute, que l’artiste s’est occupé à tondre savamment afin d’offrir aux visiteurs une escapade joyeuse digne d’Alice et de son pays des merveilles.

Jardin de la biodiversité

La biodiversité se cultive, se préserve, s’entretien. De manière simple, chacun peut jouer un rôle. Le jardin préparé par les jardiniers municipaux, recèle de petites astuces faciles à reproduire à la maison. Certains seront présents et conseilleront les visiteurs. Ils animeront également un atelier autour de l’arbre, sa vie et son écosystème.

 

Marraine et parrain de l’édition 2022

  • Jacqueline Vastel, marraine

Jacqueline Vastel est la marraine de cette édition de Presqu’île en fleurs. Auteure de nombreux ouvrages sur la botanique, directrice de la bibliothèque Jacques Prévert durant 25 ans (Cherbourg-Octeville), elle a beaucoup exploré le fond iconographique et littéraire de la bibliothèque dans le cadre de la réalisation d’expositions en lien avec les parcs et jardins. Elle dédicacera son dernier ouvrage Parcs et jardins au XIXe siècle, Cherbourg et le Nord-Cotentin, le samedi à 15h et le dimanche à 11h et 15h, sur le stand de la librairie Ryst.

  • Thierry Lamant, parrain

Thierry Lamant, dendrologue, est le parrain de cette édition de Presqu’île en fleurs. Cet amoureux des arbres, technicien forestier à l’Office national des forêts (ONF), participe à l’étude des capacités d’adaptation des espèces forestières au réchauffement climatique.

 

Le parc : terrain d’étude pour les enfants de l’école Marie Ravenel

Le groupe scolaire Marie Ravenel, tout proche, s’est associé à la manifestation. Un travail de sensibilisation à la nature, par le biais d’ateliers de jardinage, aboutira à la création d’une butte de la biodiversité dans le parc du château, quelques jours avant Presqu’île en fleurs.

Déjà très impliquée dans le développement durable, l’école est labellisée E3D niveau 1 = école en démarche de développement durable.

 

Le parc des ravalet : écrin idyllique de la manifestation

La manifestation s’inscrit dans un lieu chargé d’histoire botanique. La configuration du parc, dessiné à partir de 1864 par René de Tocqueville alors propriétaire des lieux, offre une multitude de possibilités d’aménagements.

Il fait venir des plantes exotiques : eucalyptus, bambous, palmiers, fougères arborescentes, camélias, géraniums…

Il dessine également le réseau hydrographique du parc avec ses rivières, étangs et bassins et installera, sur le Trottebecq, une usine électrique lui permettant d’illuminer les réceptions qu’il donne sur la pelouse du parc, où ses invités peuvent, en été, déguster des ananas et bananes provenant des serres.

 

Infos pratiques

Horaires d’ouverture

Presqu’île en fleurs sera ouvert de 10h à 19h les 7 et 8 mai 2022, au parc du château des Ravalet. Entrée gratuite pour tous.

Services

Pour le confort des visiteurs, la Ville de Cherbourg-en-Cotentin propose un certain nombre de services gratuits :

  • Parkings : 5 parkings gratuits, susceptibles d’accueillir un total de 1 500 véhicules simultanément, sont ouverts autour du site des Ravalet. Pour faciliter les déplacements, la circulation sera en sens unique. Un fléchage permettra d’accéder au château.
  •  Brouettage des plantes jusqu’aux véhicules : des agents municipaux se chargent de transporter vos plantes volumineuses ou vos achats nombreux jusqu’à votre voiture
  • Consigne de plantes : une consigne gratuite est à votre disposition au cœur de la manifestation. Vous pouvez y déposer vos achats pour vous promener dans les jardins ou pour continuer vos emplettes en toute liberté.

Restauration / buvette

Un service de restauration sera proposé sur place, ainsi qu’une vente de crêpes au profit de l’association Amarrage et une buvette associative, tenue par des bénévoles de deux  juniors associations de la Ville : Découv’verte et Les Wargamers du dimanche.