Suite à l’appel à projets : trois groupes et artistes locaux lauréats

Dans cette page

Dernière mise à jour : 12/04/2021

Catégorie(s) : Culture/loisirs

Le Tremplin des musiques actuelles en Cotentin étant compromis en raison des circonstances sanitaires, les organisateurs ont proposé une formule adaptée pour continuer à accompagner les musiciens amateurs. Fin janvier, un appel à projets a été lancé à l’attention des artistes solos et groupes du Cotentin. Parmi les nombreuses candidatures, 29 au total, le jury a dû en sélectionner 3. Labo, Hazzah et Death In The Turnstile sont les trois lauréats qui bénéficieront d'un soutien personnalisé pendant un an.

 

Depuis 4 ans, le Tremplin des musiques actuelles en Cotentin réunit plusieurs groupes le temps d’une scène ouverte et le lauréat se voit accompagné pendant 2 ans. Pour s'adapter aux circonstances sanitaires, les structures organisatrices (Les Art’Zimutés, Le Circuit et Musikensaire) ont proposé une nouvelle formule : un accompagnement personnalisé pendant une année pour 3 groupes ou artistes solos de musiques actuelles du Cotentin, amateurs ou en voie de professionnalisation.

 

« Dans ce contexte de crise, le Tremplin n’a pas pu avoir lieu en décembre dernier. Nous tenons plus que jamais à poursuivre et adapter notre action d’accompagnement des musiciens. Nous avons même souhaité la renforcer cette année en soutenant 3 groupes ou artistes parmi les candidatures.», précise Catherine Gentile, adjointe à la culture et au patrimoine.

 

29 candidatures, reflet de la vitalité et de la richesse musicale locale

 

Un jury composé de professionnels et acteurs des musiques actuelles dans notre région s’est réuni pour auditionner les 29 artistes au travers d’enregistrements audio ou vidéo. Au-delà de l’aspect artistique, les membres du jury ont été attentifs aux objectifs, à la motivation et à la disponibilité des candidats. Dans leur dossier, les musiciens étaient invités à exprimer leurs envies et leurs objectifs à court, moyen et long termes.

« Malgré un contexte très difficile pour le secteur et la pratique musicale, notamment en groupe, nous avons été agréablement surpris par la vitalité et la richesse des propositions, tout particulièrement à Cherbourg-en-Cotentin. Près de 85% d’entre elles concernaient l’agglomération du Cotentin. », souligne Catherine Gentile.

 

3 lauréats locaux aux styles musicaux variés

Présentation des 3 lauréats qui se verront proposer un accompagnement personnalisé et adapté à leur développement pendant un an, jusqu’en décembre 2021 :

 

Labo

Le Cherbourgeois Labo (Clément Laborie) est auteur, compositeur, interprète, autodidacte multi-instrumentiste, sur le chemin de la professionnalisation depuis quelques années. Il collabore sur de nombreux projets, comme Duke O’Kalann, duo de reprises de chansons françaises et anglophones, ou encore le groupe La Margot. Sous le nom de Labo, sort fin 2020 On my own, 5e album 100% fabriqué à la maison, fignolé durant le confinement. Au travers de ce dernier opus, Labo nous fait découvrir un univers influencé par le blues/rock de Jimi Hendrix, la folk de Neil Young ou encore les ballades d'Elton John.

 

Hazzah

Harry Bonhomme, a.k.a Hazzah. C’est le nom que ce musicien cherbourgeois a donné à son nouveau projet rap. On avait laissé Harry avec le groupe de grunge-rock excité Juice (EP sorti en 2017), avant qu’il ne parte étudier la musique dans la capitale anglaise. C’est là-bas qu’Hazzah est né. Hazzah a sorti un premier EP, dématérialisé, courant 2020 accompagné d’O.N.Z, beatmaker talentueux et originaire de Tourlaville. Le projet n’a jamais pu être défendu sur scène. Harry a déjà une petite connaissance de la scène. Il ambitionne de pouvoir un jour vivre de sa musique. Il envisageait un statut d’intermittent après son retour de Londres, en travaillant comme technicien notamment, pour découvrir l’envers du métier mais 2020 est passé par là. Depuis mi-février, Harry a signé un contrat aidé avec le Conseil départemental de la Manche au sein de l’Autre Lieu dans le cadre de la préparation du festival Les Art’Zimutés 2021.

 

Death In The Turnstile

Death In The Turnstile est un trio cherbourgeois aux influences hétéroclites mais assurées. Ce nouveau projet porté par Guillaume Letertre, auteur, compositeur, interprète, propose un rock qu’il considère, assez justement, de post-traumatic. Riche d’une vingtaine de titres pour un set de 45 minutes, le groupe n’a jamais pu défendre son répertoire sur scène et rencontre des difficultés à répéter depuis le début 2020. Le groupe aimerait aussi matérialiser son travail en enregistrant un album en 2021.

 

L’accompagnement personnalisé permettra de répondre aux besoins de chacun des groupes. Les axes de travail peuvent consister en la mise à disposition de locaux et temps de répétitions, de cours divers (chant, expression en anglais…), d’aide à la structuration du projet, à la scénographie, communication, médiation, captation live ou un soutien à l’enregistrement…

 

D’autres groupes seront accompagnés par le circuit sous d’autres formes

Au-delà des 3 lauréats, plusieurs autres projets ont retenu l’attention du jury. Parmi eux : Blanko, No-Za, Juvo, Zedog et Kiba.

 

« Tous ces musiciens étaient assez solides pour être des lauréats tout à fait légitimes. Le Circuit travaille déjà avec certains d’entre eux depuis plus d’un an. Ces projets avancent et démontrent une motivation sans faille et une volonté de faire rayonner leur passion et leur territoire avec beaucoup d’enthousiasme, souligne Catherine Gentile.

 

Plusieurs manières de les accompagner seront envisagées pour aider ces projets à exister sur scène ou en ligne, au travers de résidences, de workshop, de formation collective, de masterclass, du soutien à l’enregistrement ou de captations vidéo, live ou non et pourquoi pas sur une programmation dédiée à destination des groupes locaux, lorsque la situation sanitaire  le permettra à nouveau.

 

Pour plus de renseignements : 02 33 20 44 54 ; www.lecircuit.fr