La Biennale du 9e art

Dans cette page

Dernière mise à jour : 10/10/2019

La Biennale du 9e art

En créant la Biennale du 9e art en 2002, Cherbourg-en-Cotentin s’est engagée dans une démarche novatrice : présenter au public des artistes majeurs de la bande dessinée à travers de grandes expositions thématiques.

La Ville a été l’une des premières à rompre les conventions en exposant la bande dessinée dans un musée des beaux-arts.

Initiée avec Bilal en 2002, puis Schuiten et Peeters en 2004, Juillard en 2006, Loustal en 2008, Hugo Pratt en 2009, Moebius en 2011 et Tardi en 2013, la Biennale du 9e art propose des expositions monographiques et thématiques qui explorent l’univers d’un grand nom de la bande dessinée, avec un questionnement, un scénario, une scénographie et un accompagnement pour le public. Jusqu’alors consacrée à des figures majeures de la bande dessinée européenne, la Biennale 2017 a initié un nouveau cycle sur la création américaine en dédiant la 8e édition à Winsor McCay, un tournant qui s’inscrit pleinement dans l’histoire transatlantique de la ville.

En 2017, la Biennale du 9e art est aussi devenu un festival d’art contemporain dédié à la bande dessinée mais aussi aux arts associés, créateurs d’univers graphiques. La bande dessinée demeure la matrice de cette nouvelle formule mais les jeux vidéo et autres modes d’expression numériques tiennent désormais une place importante dans la programmation, à travers notamment Les Voyageurs Immobiles, rencontres dédiées à la pop culture, organisées tous les deux ans, en clôture de la Biennale.

Rendez-vous en 2019 pour la 9e édition de la Biennale du 9e art.

 

Catégorie(s) : Culture/loisirs

La Biennale du 9e art enregistre 18 000 entrées, un record pour le musée Thomas Henry qui compte habituellement 11 000 visites estivales. Avec un tiers du public provenant de l’étranger et de régions hors Normandie.

L’exposition avait été prolongée d’un mois suite à de nombreuses demandes scolaires : 2 000 élèves sont ainsi venus découvrir l’exposition. Avec une moyenne de fréquentation estivale de 11 000 visiteurs, le Musée Thomas Henry explose ses compteurs cette année, grâce à une exposition très qualitative et attirant toutes les tranches d’âge. Si la fréquentation est majoritairement régionale (70% des visiteurs venaient de Normandie), la Biennale a su attirer un public outre-manche et des régions voisines.

À travers un cheminement chronologique et thématique, près de 18 000 visiteurs ont découvert les 250 œuvres exposés dont 210 originaux. Pédagogiques, intemporelles et culturelles, les œuvres de Jack Kirby ont captivé de nombreux visiteurs de toutes générations. Un plus pour le musée qui a su conquérir un public large.

CHIFFRES CLES

  • Visiteurs de Normandie : 12 475 soit 70% des visiteurs
  • Visiteurs d’autres régions : 4 210 soit 24 %
  • Public étranger : 1 070 soit 6 %
  • Dont scolaires : 2 000

Retour

Coordonnées

Centre culturel Le Quasar - Musée Thomas Henry

Esplanade de la Laïcité

50100 Cherbourg-en-Cotentin

02 33 23 39 33 - 02 33 23 39 30 (Service des publics, Espace presse, Visite groupe) - 02 33 23 39 54 (Service éducatif)

Contacter par mail

Du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h et samedi et dimanche de 13h à 18h

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?