Aides pour les aînés, les étudiants, les personnes fragiles & les familles

Dans cette page

Dernière mise à jour : 14/04/2021

Catégorie(s) : Education

Catégorie(s) : Solidarité/santé

Catégorie(s) :

La crise sanitaire impacte durement les jeunes. Face à cette situation, la Ville de Cherbourg-en-Cotentin se mobilise et met en place un plan exceptionnel d’aide aux étudiants en difficulté et qui comporte 4 volets : financier, social, santé et emploi.

 

«  Cherbourg-en-Cotentin compte environ 1 700 étudiants : près de 60% d’entre eux seraient en difficulté selon le CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) de Normandie. J’ai souhaité que la Ville se mobilise pour leur venir en aide selon plusieurs modalités. Nous  allons ainsi déployer un plan d’aide exceptionnel afin d’aider les étudiants à se nourrir, à payer leurs  factures, à trouver un emploi ou un stage…», explique Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin.

 

100 000 € de chèques alimentaires

La Ville va distribuer des chèques d’accompagnement personnalisé (CAP) d’un montant de 100€ qui permettront aux étudiants d’acheter des produits alimentaires de première nécessité. Ils seront distribués à partir de la fin mars sur les lieux d’enseignement, avec des permanences à l’IUT, par les agents du Centre communal d’action sociale (CCAS) sur présentation du justificatif d’inscription dans un établissement cherbourgeois post-bac (Intechmer, Esam, IUT, prépa, BTS, école d’ingénieurs…).

 

De plus, la convention qui lie le CCAS de la Ville et le CROUS permettant de répondre aux besoins urgents des étudiants les plus en difficulté sera retravaillée et présentée en conseil d’administration du CCAS du 30 mars. L’assistance sociale du CROUS pourra ainsi les orienter  en urgence vers le CCAS pour une aide alimentaire ou financière, notamment pour le paiement des factures.

 

 

Un soutien fort à l’emploi et aux stages

 

La Ville, en collaboration avec l’assistante sociale du CROUS, va donner la priorité aux étudiants dans son recrutement estival de saisonniers.

 

« Chaque année, environ 270 jeunes sont embauchés par la Ville sur la période estivale. Nous allons faire en sorte d’ouvrir ces postes en priorité à des étudiants en difficulté, qui aujourd’hui ont du mal à trouver des jobs d’appoint pour financer leurs études et vivre dignement », indique Agnès Tavard, adjointe aux ressources humaines.

 

La Ville continue  également d’intégrer des stagiaires : 138 sont actuellement accueillis. L’enveloppe  dédiée aux stagiaires a été doublée cette année pour atteindre 30 000 €. Celle dédiée aux apprentis s’élève à 43 000 €.

 

De plus, Cherbourg-en-Cotentin mobilise ses services dans le déploiement de deux dispositifs complémentaires :

  •  la Ville s’inscrit dans le dispositif régional « Jeunes diplômés 2020 » qui propose un contrat de 17 semaines en entreprise et 5 en formation (gestion de projet et recherche d’emploi), en partenariat avec ADEN Formation.
  • la collectivité a ciblé des offres d’emplois dédiées aux étudiants, sources de revenu pour financer ses études et compatibles avec la poursuite de celles-ci. 7 sont en cours de validation.

 

Un soutien psychologique : parrain/marraine

La Ville souhaite mettre en place l’opération parrain/marraine : il s’agit de mettre en lien les étudiants du territoire en difficulté avec des habitants de Cherbourg-en-Cotentin volontaires pour les accompagner en cette période compliquée.

Les étudiants seront identifiés avec l’aide du CROUS et des autres établissements d’études supérieures. Ils pourront également se manifester via un formulaire en ligne https://forms.gle/PK2ejNoiVxLnW8Bx9.

Un appel à volontariat sera lancé, les habitants pourront s’enregistrer via ce même formulaire. L’aide apportée se traduira de plusieurs façons selon les souhaits exprimés par les futurs parrains/marraines : aide financière, plats cuisinés ou paniers de première nécessité, aide dans les démarches professionnelles, rencontres régulières, etc. Le service jeunesse répertoriera les coordonnées des volontaires inscrits et fera ensuite le lien avec les établissements d’origine des étudiants.

 

Des protections périodiques gratuites

 

Par ailleurs, le service santé va acheter des culottes et des cup menstruelles,  et des protections périodiques biologiques sur le budget du festival Femmes dans la Ville qui n’a pas lieu cette année. La commande sera faite une fois les demandes des étudiantes recensées par le CROUS, fin mars. Elles seront ensuite distribuées via l’épicerie sociale étudiante Epi’Etu, située dans l’enceinte de la bibliothèque universitaire.

 

«Cette mesure couvrira les besoins jusqu'à septembre 2021 puisqu'à cette date, le gouvernement a annoncé prendre en charge les protections des étudiantes», note Lydie Le Poittevin, adjointe à la santé.

Retour

80 ambassadeurs de proximité

Des ambassadeurs de proximité, une démarche labellisée par l’ARS, sont présents sur le terrain à la rencontre des habitants au quotidien :

✅ pour rappeler l’importance des gestes barrières,

✅ distribuer des masques et des attestations de déplacement,

✅  répondre à vos questions. 

Près de 80 personnes ont été formées dans un premier temps. Les élus seront présents sur les marchés, en binôme.

✅  Les centres sociaux, maisons de quartier ... restent ouverts sur rendez-vous. Les activités y sont en revanche annulées.

Une  aide aux courses et aux médicaments

✔ Elle concerne les personnes isolées ou dans l'impossibilité de se déplacer elles-mêmes.

✔ Pour en bénéficier, il faut appeler le le 02 33 01 50 60.

✔ Un passage est prévu par semaine pour récupérer la liste de course et le règlement (chèque ou espèces), les personnes sont prévenues de la date et l'heure du passage de l’agent du CCAS. L'agent ramène les courses au domicile et remet le ticket et la monnaie (si espèces). Un justificatif signé par les deux parties fait foi des transactions.

✔ L'aide peut aussi concerner les médicaments à récupérer à la pharmacie.

 

L'accompagnement des SDF

✔ Les maraudes sont assurées par Conscience humanitaire et La Chaudrée poursuit la distribution des repas dans le respect des mesures barrières.

✔ L’accueil de jour rue de la Bucaille reste ouvert pour les SDF afin qu’ils puissent se doucher, se laver les mains, prendre un café, laver leur linge… Le site rue Becquerel (Octeville) est ouvert également, de 13h à 16h, sous la responsabilité d’Itinérance.  

✔ Les horaires d’ouverture de l’accueil d’urgence de nuit - situé au niveau du parking Gambetta – ont été étendus :  il est désormais ouvert 7 jours sur 7, 24h sur 24 et peut accueillir 15 personnes après appel au 115.

 

Soutien & écoute

✔ Si vous connaissez une personne seule, isolée, n’hésitez pas à en informer le CCAS en appelant le 02 33 01 50 60.

✔ La Ville assure un soutien psychologique aux personnes âgées confinées sur lesquelles l’isolement commencerait à peser.

Les promeneurs du net et animateurs organisent une veille sur les réseaux sociaux et par téléphone. Ils accompagnent, conseillent les familles, les parents et les jeunes via leur page Facebook ou par téléphone. Pour les contacter Promeneurs du Net 50 

✔ La Maison des adolescents assure également un accueil téléphonique pour les parents et leurs enfants de 11 à 25 ans au 02 33 72 70 60.  Tous les infos sur www.maisondesados50.fr 

✔ Centre d’aide pour les démarches en ligne essentielles : je trouve des réponses sur https://solidarite-numerique.fr/, ou j’appelle le 01 70 772 372 (Appel non surtaxé, du lundi au vendredi, de 9h à 18h)

 

Les associations d'aide

✔ Le Secours Populaire est ouvert et distribue des colis alimentaire tous les mardis matin à Querqueville et les autres jours selon la demande. Le Secrétariat est ouvert tous les matins pour les urgences sauf le mercredi..

✔ La Chaudrée propose un repas chaud composé par des bénévoles du lundi au samedi. Les bénévoles se sont organisés pour respecter les mesures barrières.

Les Restos du cœur ouvre à compter du 09 avril. Seule l'antenne de Cherbourg-Octeville rue Simon sera ouverte tous les jeudis de 9h à 12h. Les bénéficiaires de la campagne d’hiver éligibles cet été n'ont pas de réinscription à faire, seul les nouveaux bénéficiaires seront inscrits suivant le respect des règles barrières. 

-  Les cartes habituelles seront délivrées lors du premier passage en distribution

-  Pas d’accueil au coin café.

-  Distribution par colis avec 1 personne à chaque fois dans la salle de distribution. (Aucun contact avec les cabas ne doit avoir lieu).

-  Respect obligatoire de la distance minimale entre les personnes.

-  Les personnes accueillies devront venir seuls et sans enfants.

 Les banques alimentaires acheminent toujours des livraisons.

✔ La Croix-Rouge française complète aujourd’hui sa réponse avec « Croix-Rouge chez vous », un dispositif qui s’adresse aux personnes vulnérables confinées en situation d’isolement social. En appelant le 09 70 28 30 00, disponible 7J/7 de 8h à 20h, elles pourront bénéficier d’une écoute et d’un soutien psychologique, d’informations sur la situation, mais aussi de la possibilité de commander des produits de première nécessité livrés par des volontaires de la Croix-Rouge.

Violences conjugales :

- L’accessibilité du numéro d’écoute, de conseils et d’orientation le 3919 est réduite mais maintenue. L'amplitude horaire d'ouverture de la plateforme téléphonique a été revue en raison des circonstances exceptionnelles, le numéro d'appel sera accessible de 9h à 19h du lundi au samedi. Il ne s’agit pas d’un numéro d’urgence : le numéro 17 , qui met en relation avec les forces de l’ordre, doit être privilégié.

- Association Femmes (Cherbourg) – CHRS Louise Michel - Service la Belle échappée – continuité du service par téléphone. Un lien est assuré avec le CHRS Louise Michel pour les situations d’urgence et la mise à l’abri. Contact : 02 33 88 55 77 (ligne éducative CHRS 24/24 7/7) / 06 25 81 36 40 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30.

-  Il existe également un dispositif d’alerte en pharmacie. Les victimes peuvent ainsi se signaler discrètement, en prononçant le code « masque 19 », auprès de leur pharmacien, pour que celui-ci prévienne immédiatement les forces de l’ordre.

- La plateforme arretonslesviolences est toujours active et accessible 24h/24. La personne peut alerter via un tchat soit un gendarme soit un policier formé en fonction de son lieu de domicile. L’accès à la plateforme peut être effacé pour ne pas mettre en danger la personne.

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?