Cherbourg-en-Cotentin : le port français des EMR

La Ville de Cherbourg-en-Cotentin met tout en œuvre pour accompagner l’émergence des Energies marines renouvelables (EMR) et s’affirmer comme le grand port français des EMR.

Dernière mise à jour : 08/10/2019

Cherbourg-en-Cotentin : Le port français des EMR

Avec le soutien de la Région, du Département et de la Communauté d’agglomération du Cotentin, la Ville de Cherbourg-en-Cotentin se positionne comme le premier port français des Energies marines renouvelables (EMR), filière industrielle d’avenir.

Cherbourg-en-Cotentin bénéficie d’atouts stratégiques pour le développement des EMR : son ouverture sur la mer, la proximité du raz Blanchard, l’un des courants marins les plus puissants d’Europe, des vents d’ouest réguliers… Dans des domaines comme l’énergie ou la construction navale, la Ville peut par ailleurs compter sur un tissu industriel d’excellence, générateur de synergies. Engagée dans la transition énergétique et appuyée dans sa démarche par l’ensemble des acteurs territoriaux, Cherbourg-en-Cotentin s’est donc mobilisée depuis plusieurs années pour qu’émerge sur son sol une filière complète et forte des EMR. 100 millions d’euros au total, pour 100 hectares dédiés aux EMR, ont notamment été investis par Ports Normands Associés et les collectivités pour que le port de Cherbourg puisse accueillir les industriels et logisticiens de la filière dans les meilleures conditions. Les terre-pleins ont été étendus pour gagner 39 hectares sur la mer. Un quai lourd de 320 mètres de long, pouvant supporter des charges de 15 tonnes/m2 et permettant un pré-assemblage en bord à quai, a été construit.

De grands industriels ont lancé la construction de leurs usines sur le port de Cherbourg avec le soutien des collectivités. La construction de l’usine LM Wind Power s'est achevée en 2018. Elle assemble les éoliennes destinées aux champs éoliens offshore européens. 

Avec l'usine LM Wind Power mais aussi le hub portuaire d’EDF où sont embarqués les éléments d’éoliennes vers les champs en mer, Cherbourg devient donc le grand port français des EMR. Plusieurs centaines d’emplois, non délocalisables, allant des ouvriers de production aux cadres ingénieurs, sont à pouvoir. Sans compter les emplois induits dans la sous-traitance, le commerce, l’artisanat… 

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?