Vos rues piétonnes

Dans cette page

Dernière mise à jour : 24/10/2022

Le renouveau de vos rues piétonnes commence bientôt...

Après le lancement des projets du quai Lawton-Collins ou du Palais des sports à Chantereyne, c’est aux rues piétonnes de se transformer.

  • Des rues piétonnes embellies, mieux reliées aux autres quartiers de la ville et à la mer toute proche.
  • Des rues piétonnes au patrimoine architectural davantage mis en valeur avec ses façades remarquables.
  • Des rues piétonnes plus accessibles aux personnes à mobilité réduite, plus faciles à vivre.
  • Un secteur à la circulation plus apaisée avec l’arrivée en 2024 du Bus Nouvelle Génération (BNG) à proximité.
  • Enfin, des rues piétonnes et des places moins minérales et plus végétales.
  • Des rues piétonnes où vous pourrez vous promener, prendre votre temps pour faire vos achats ou vous rendre au spectacle, siroter un verre entre amis ou faire votre marché.
  • Des rues piétonnes qu’il vous appartient de réinventer avec nous.

Quelques chiffres clés

  • 64 000 ménages du Cotentin, fréquentant les rues piétonnes chaque semaine
  • 200 000 passages par semaine 2h30 en moyenne passées dans les rues piétonnes par les usagers
  • 170 commerces
  • 7 200 m² d’espaces publics
  • 620 m de réseaux rénovés

Pour des rues piétonnes plus attractives, mieux partagées

Aujourd’hui le secteur piétonnier est largement fréquenté tout au long de l’année. C’est un lieu vivant qui attire habitants de Cherbourg-en-Cotentin et touristes pour ses commerces et ses terrasses.

Les places s’animent au cours de la semaine, avec les marchés de la Place du Général de Gaulle ou de la Place Centrale, et au fil des saisons, lors des nombreux événements populaires comme la fête de la musique ou le marché de Noël.

Les futurs aménagements offriront un écrin à ces activités, à ces animations en proposant des zones de repos et de loisirs mais également plus de nature dans l’espace public. Les interventions permettront également de mieux gérer les eaux de pluie et la collecte des déchets.

Le projet de centre piéton fera la part belle aux nouvelles mobilités avec l’arrivée notamment du futur Bus Nouvelle Génération. Il offrira ainsi une alternative pour accéder à vos rues piétonnes.

 

Révéler le passé de la ville et reconnecter le quartier

Véritable coeur historique de la ville, le projet pourra remettre en lumière les façades en pierre et les toits en lauze typiques du « Vieux Cherbourg » ou le grand magasin Ratti, bijou de l’architecture Art déco.

Modernisé, embelli, ce centre historique va reprendre toute sa place dans le coeur de ville, en se reconnectant aux autres quartiers, nouveaux et anciens, en renouant avec la mer et le port si proches.

 

Les questions se posent !

  • Comment embellir vos rues piétonnes ?
  • Comment s’y rendre et s’y déplacer ?
  • Comment habiter dans ce secteur, y vivre mieux ?
  • Avec quelle offre commerciale, quelle expérience unique ?
  • Quels nouveaux équipements publics ?
  • Quelle mise en valeur du patrimoine historique ?
  • Quels liens avec la mer ?
  • Des thèmes seront abordés qui n’attendent que vos idées pour réinventer vos rues piétonnes !

Vous avez donné votre avis !

Entre avril et juillet, la Ville a proposé aux habitants et aux commerçants plusieurs rendez-vous et leur a offert la possibilité d'échanger sur :

  • l'amélioreration de l'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite ;
  • la végétalisation et l'embellissement des rues piétonnes ;
  • l'accèssibilité à tous ;
  • la place de l'histoire dans la Ville et la présence de la mer ;
  • l'amélioreration de la signalétique et de l'éclairage pour plus de sécurité.

C'est près de 1 000 personnes qui ont répondu aux enquêtes via la plateforme jeparticipe.cherbourg.fr ou en assistant aux réunions publiques.

Le calendrier prévisionnel

Le calendrier prévisionnel est conditionné par les contraintes spécifiques à ce projet, et notamment la démolition et le remplacement de la dalle béton du plateau piétonnier et la rénovation des réseaux.
Le principe et les modalités des interventions et du planning ont été ajustés avec les différents partenaires afin de répondre à l’impératif de restituer le plateau piétonnier libre de travaux pour les périodes des fêtes de fin d’année.
L’intervention sur les différents secteurs du plateau est programmée comme suit :
• rue du Château et carrefour de l’Etoile : d’avril 2023 à mai 2024
• place De Gaulle et rue du Maréchal Foch : de juillet à novembre 2023
• rue du Commerce et rue Grande Rue : de septembre 2023 à octobre 2024
• rue des Portes : de juin 2024 à juillet 2025
• rue des Fossés : d’avril à juillet 2025


Une phase de sondages archéologiques débutera en janvier 2023.

Les premières intentions dévoilées

Présence de l’eau, végétalisation, mise en valeur du patrimoine, mise en lumière…, les premières intentions du projet de rénovation du plateau piétonnier ont été dévoilées. Ce travail est le fruit d’une concertation avec les usagers des rues piétonnes qui a duré plus de trois mois.

L’avant-projet s’articule autour de trois grands axes :

  • la végétalisation des espaces,
  • une forte présence de l’eau,
  • une mise en lumières des rues.

L’eau, comme fil conducteur

Le plateau piétonnier se distingue par plusieurs typologies d’espaces : les passages/cours /impasses, les seuils, les rues et les places. C’est dans ce cadre que l’eau, élément identitaire de la ville, est envisagée comme fil conducteur rythmant les aménagements du plateau. La présence de l’eau se déclinera de différentes manières :

  • Une eau structurante grâce à un parcours mis en avant à travers un caniveau central à ciel ouvert rue du château.
  • Une eau esthétique et ludique avec des fontaines et des pièces d’eau sur les points centraux des places. L’eau magnifiera ainsi l’architecture à travers les reflets et les jeux de miroirs.
  • Une eau, support de biodiversité : les eaux seront récupérées par gravité et envoyées vers les plantations.

 

Matérialisation de la présence de l’eau à différents endroits du plateau piétonnier ©TN Plus

La végétalisation des rues piétonnes

Le deuxième élément marquant des futures rues piétonnes sera une présence végétale forte. Les entrées du plateau seront marquées par une présence végétale généreuse grâce à trois types de plantations. Pour les passages, une végétation basse sera implantée en pied de façade, des deux côtés quand cela est possible, d’un seul quand les traversées sont trop étroites. Pour les entrées des bosquets, des plantations généreuses marqueront chaque seuil. Sur les places, notamment la Place de Gaulle, des arbres seront plantés. La rue des Fossés et le carrefour de l’étoile ne seront pas plantés pour des questions d’usage et de pratique.

Matérialisation de la présence végétale sur la Place De Gaulle / ©TN Plus

La mise en lumière

Un soin particulier sera apporté à l’éclairage et à la mise en lumière. Le patrimoine pourra être valorisé à travers un éclairage uniforme. Des espaces pourront, à l’avenir accueillir des interventions lumineuses adaptées à des événements spécifiques au cours de l’année.

Globalement, l’éclairage permettra une image nocturne plus chaude et accueillante, mais en cohérence à la fois avec l’image du centre-ville historique, avec le confort des usagers et avec le respect de la lutte contre la pollution lumineuse.

Des appliques murales en quinconce seront apposées, mais avec un design plus moderne. L’éclairage sera adapté selon les besoins des usagers. Un contrôle de l’abaissement de la puissance permettra ainsi de passer d’une intensité d’éclairage maximale en début de soirée à un niveau plus faible en cœur de nuit.

Un revêtement de sol avec des matériaux harmonieux

En matière de revêtement au sol, un ensemble de pierres aux tonalités claires sera déployé (pierre calcaire d’aspect sablé et granit clair).

Cela permettra d’apporter de la luminosité au socle du plateau piétonnier en mettant en valeur le patrimoine, notamment les nombreuses façades hétérogènes du centre-ville. Ainsi, l’aspect sablé de la pierre est directement inspiré des pierres existantes visibles sur certaines façades historiques. L’ensemble des matériaux importés sera fait en privilégiant l’origine européenne.

Un processus d’indemnisation pour les commerçants

Comment ça marche ?

Le demandeur doit prouver que la baisse d’activité est en relation directe avec les travaux du projet.

  1. Il dépose un dossier de demande d’indemnisation.
  2. Ce dossier est ensuite étudié par une commission
  3. Si le dossier est validé par la commission, il passe en Conseil municipal.

Éléments à fournir pour l’étude du dossier :

  • Demande via un dossier avec validation par votre expert-comptable.
  • Pièces justificatives de la perte effective de chiffre d’affaire : bilans, comptes de résultat sur 3 ans, etc. Pour tout commerçant nouvellement installé, une étude de son prévisionnel et de ses chiffres seront pris en compte. Constat du préjudice (planning travaux, photos…)

Qui compose la commission ?

  • Présidence : Magistrat nommé par le Tribunal Administratif de Caen
  • Les élus de Cherbourg-en-Cotentin en charge du projet.
  • Les Présidents des Chambres consulaires
  • Expert-comptable
Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?